Nous avons passé des siècles à considérer nos ressources naturelles et nos pairs comme des éléments remplaçables et interchangeables. Dans une telle perspective, notre monde naturel et ses habitants sont devenus des « ressources à utiliser puis à jeter », et cela nous a laissé comme héritage une crise climatique dévastatrice et des inégalités sociales croissantes.

Construire un avenir meilleur ne se résume pas à repenser notre mode de vie, mais nécessite un changement de paradigme complet. Pour que le statu quo change, nous avons besoin d’un tournant collectif vers ce que l’écrivaine militante Naomi Klein a décrit comme une philosophie de « soins et réparations ». Nous devons passer d’urgence au mode réparation à l’échelle de la société, soutient Naomi Klein, afin d’atténuer les dommages subis : Il est de notre devoir collectif de « réparer notre relation avec la terre et les uns avec les autres. »

Cette responsabilité n’est pas seulement réservée aux politiciens et aux militants. Naomi Klein souligne le rôle crucial que les artistes ont joué dans la refonte de la société à l’ère du New Deal. À travers l’art réaliste et utopique, les écrivains, photographes et peintres de l’époque ont contribué à proposer une nouvelle vision du monde : enracinée dans un sens profond de connexion avec notre planète et tous ceux avec qui nous la partageons.

Smiley a toujours été un phare de l’optimisme rebelle.

En ce moment crucial de l’histoire, nous incitons les gens à réfléchir, imaginer et présenter un avenir meilleur.
 
En collaboration avec l’auteure Phoebe Lovatt et un panel diversifié d’artistes visuels, nous partageons des visions, des pensées et des philosophies sur l’avenir, dans le but d’inspirer les gens avec plus de positivité, de créativité et une vision d’ensemble plus lumineuse. 

Bienvenue dans le #SmileyFutureProject.

Texte par Phoebe Lovatt
Graphisme par @SelfCareVisuals